Odaan

Odaan AvantQuelle est ta couleur naturelle ?

Ma couleur naturelle est châtain moyen, le châtain le plus basique qui soit : terne, sans vie.

Pourquoi devenir rousse ?

En fait, mon passage au roux s’est fait par hasard. J’ai eu une lubie de femme enceinte pendant ma grossesse, celle de devenir blonde. A un détail prêt, la tonne de couleurs que j’avais essayées auparavant, je me suis retrouvée avec un roux carotte qui, si il ne me plaisait pas à l’époque n’était pas mal du tout, au final. j’y suis donc retournée après avoir fait l’impensable avec mon blond (je me suis retrouvée avec du vert kaki au lieu du châtain clair caramel que je visais, puisque le blond me donnait un teint de navet…). Depuis, je ne l’ai plus quitté.

Quel roux souhaitais-tu obtenir ?

J’ai toujours visé un vrai roux irlandais. Je le vise toujours, mais selon les humeurs, je passe parfois de l’acajou à l’auburn… Le pur cuivré ne me va pas, il me faut une couleur qui contient une touche de rouge.

Odaan AprèsQuel produit as-tu choisi et comment as-tu procédé ?

Au départ, je faisais mon roux chez le coiffeur, puis par la suite, faute de moyen, j’ai choisi des produits de base, au rayon coloration des supermarchés: décoloration puis recoloration rousse. Pas de marque de préférence.

Comment entretiens-tu ton roux ?

J’ai beaucoup évolué depuis. Si je décolore toujours mes racines avec une décoloration « douce », je fais mon roux au henné. J’utilise principalement du henné sans sels métalliques, de marque shiraz. C’est un henné plus cher que ceux avec sels métalliques vendus en grandes surfaces, mais il est de bonne qualité, et surtout, la couleur fait plus naturelle, puisqu’il n’y a pas de booster de couleur. Je choisi surtout les nuances acajou ou auburn. Parfois il m’arrive de faire une coloration naturelle que j’achète en parapharmacie, mais c’est vraiment le henné que j’utilise le plus souvent.

Le regard des gens a-t-il changé?

En effet, quand on est rousse (et qui plus est à forte poitrine), on a vite tendance à avoir une image sulfureuse, même quand on est une grande romantique fleur bleue… Je n’ai pas remarqué de grand changement dans le regard des gens en général, mais pour les hommes en particulier, j’ai souvent eu droit à « j’adore les rousses, elles ont un truc en plus ». Quoi? Ils n’ont jamais été capable de me le dire…