Vrai/Faux : le soleil et les idées reçues

Beaucoup de rumeurs circulent sur les ultraviolets, le bronzage et les protections solaires à tel point que l’on s’y perd. Pour mettre fin aux clichés et savoir ce qu’il en est vraiment, j’ai demandé l’avis de ma génialissime dermatologue Nadine Pomarède. Alors, vrai ou faux ?

Sur la plage, tout le monde a sa propre manière de dealer avec le soleil mais ce qui m’énerve moi ce sont ceux qui se prennent pour des experts sans rien y connaître : « Avec ta peau blanche, il suffit de t’exposer 3min27 par jour entre 6 et 7 heures du matin pendant 2 semaines et de porter des bobs en poils de yack pour bloquer la réverbération du soleil émanant des moules. Et n’oublie pas de faire la salutation au soleil sinon c’est foutu ». Ok, merci. À bas les clichés et place à la vérité!

29fb5e3ed308e44554618d9187ef2d1fÀ l’ombre ou dans l’eau, je suis protégée du soleil.

Faux Les UV sont réfléchis sur le sable jusque sous le parasol et ils pénètrent jusqu’à 50 cm dans l’eau. Cependant, rester sous le parasol entre 12h et 16 h reste la bonne attitude à adopter. Et il ne faut pas oublier de remettre de la crème solaire avant d’aller se baigner. Si vous restez longtemps dans l’eau, le port de vêtements techniques adaptés peut être très utile.

Il ne faut pas s’exposer entre 11h et 15h.

Vrai Tant que son ombre est plus petite que soi, il faut rester à l’ombre. Cela est encore plus vrai si l’on se trouve dans une zone tropicale où le rayonnement UV est particulièrement intense.

Une texture huile est aussi efficace qu’une texture crème ou lait.

Vrai Ce qui détermine le niveau de protection d’un produit solaire est son SPF (Sun Protector Factor) indiqué sur l’emballage mais cela varie aussi en fonction de l’épaisseur du produit. L’application de l’huile doit être renouvelée régulièrement car son épaisseur est moindre qu’une crème ou un lait.

Les coups de soleil finissent toujours par disparaître.

Vrai et faux La peau a une excellente mémoire ! Les coups de soleil attrapés pendant l’enfance et l’adolescence et se traduisent par une accumulation d’ »amas « de mélanine dans la peau qui peuvent être invisibles à l’oeil nu. Pourtant, ces amas vont se renforcer au fur et à mesure des expositions ultérieures et devenir visibles des années plus tard sous forme de cicatrices (rougeurs ou taches pigmentées dites de vieillesse).

Pour un bronzage qui dure, mieux vaut une exposition progressive.

Faux Il est impossible de « prolonger » le bronzage mais en se limitant, certains dangers liés à l’exposition solaire comme les coups de soleil seront diminués. Le bronzage correspond à la fabrication de la mélanine par la peau déclenchée par l’exposition solaire. C’est un mécanisme de défense de la peau en vue de protéger plus ou moins efficacement les noyaux des cellules cutanées des rayons UV.

ca75786d3a59a9dcbe9effc5083cfce7

Les crèmes après-solaires effacent les coups de soleil.

Faux Les crèmes après-solaires réhydratent la peau et peuvent calmer une brûlure. Le mieux reste de se protéger correctement en renouvelant sa protection solaire toutes les deux heures afin d’éviter le de coup de soleil!

Le mélanome est le cancer le plus dangereux.

Vrai La modification d’un grain de beauté ou l’apparition d’une nouvelle tâche pigmentée doit immédiatement amener à consulter un dermatologue. Le mélanome a la capacité de développer des métastases ailleurs que dans la peau. C’est pourquoi son dépistage précoce est important.

Faire des séances d’UV en amont est utile pour préparer sa peau.

Faux Les séances d’UV n’ont jamais préparé la peau à l’exposition solaire. Au contraire, elles se cumulent avec l’exposition solaire et vieillissent prématurément la peau.

Il est possible d’attraper un coup de soleil par temps nuageux.

Vrai Seuls les UVC (courte longueur d’ondes) sont arrêtés par les nuages. Les UVA (importante longueur d’onde) passent même à travers les vitres ! Les UVA et UVB (longueur d’ondes moyenne) pénètrent plus ou moins profondément dans la peau et abîment ses différentes structures et sont source de modifications cellulaires induisant les cancers cutanés.

schc3a9ma-actions-uva-et-uvbLes UVB sont plus dangereux que les UVA.

Faux Schématiquement, les UVB provoquent des coups de soleil et les UVA la font vieillir. Les UVB et les UVA induisent des cancers cutanés. Les UV ont été classés cancérigènes pour l’homme depuis 2009 par l’OMS. Il s’agit de longueur d’ondes différentes; c’est pourquoi les UVC n’atteignent pas la terre et sont arrêtées par les nuages. 

Les protections solaires pour le visage sont plus concentrées que celles pour le corps.

Faux Le SPF indiqué sur l’emballage renseigne le niveau de protection du produit. Le choix du niveau de protection solaire se fait en fonction de son type de peau, plus ou moins foncé et du lieu de vacances. Choisissez une protection solaire avec un indice plus élevé si vous partez à la mer ou à la montagne.

Il faut choisir des protections adaptées pour les enfants et les bébés.

Vrai Il faut choisir des produits solaires sans parfum et contenant des écrans minéraux qui réfléchissent les rayons solaires plutôt que des systèmes filtrants avec des filtres chimiques. Les formulations ont beaucoup progressées et ne laissent pas la coloration blanche d’autrefois. La protection vestimentaire reste cependant la meilleure des protections pour les enfants et les bébés.

Avant l’exposition au soleil, on peut appliquer sur sa peau une crème qui stimule les mécanismes naturels d’auto-défense face au soleil.

Faux Aucune crème ne « prépare » la peau au soleil. L’exposition solaire constitue toujours un stress pour la peau. Le seul stimulus à la fabrication de mélanine est l’exposition aux UV.

Les compléments alimentaires sont les alliés des peaux très claires.

Vrai Les compléments alimentaires à base d’anti oxydants aident les peaux très claires ainsi que celles présentant des allergies solaires (lucite estivale bénigne) à mieux se défendre contre l’agression du soleil. Commencez la prise au moins trois semaines avant le départ au soleil. Mais attention ! Même s’ils procurent une coloration proche du bronzage, il faut se protéger avec son produit solaire.

Pool Side by Alexis CuarezmaL’autobronzant peut remplacer ma crème solaire.

Faux  Les auto bronzants colorent la peau mais ne procurent aucune protection vis à vis du soleil. Il faut appliquer son produit solaire habituel et le renouveler régulièrement lors de l’exposition au soleil.

L’autobronzant n’est pas nocif pour la peau.

Vrai Dans certains cas, l’auto bronzant incite même à moins s’exposer. S’il n’assèche pas la peau, sa revendication première est tout de même la coloration de la peau avant l’hydratation.

Le maquillage empêche d’attraper des coups de soleil. 

Vrai et faux Les fonds de teint, et BB crèmes procurent du fait des pigments qu’ils renferment une protection qui peut être suffisante en ville au quotidien. Ils doivent être réappliqués systématiquement lors du déjeuner à l’extérieur. En revanche, à la plage mais aussi lors des loisirs le week-end, le maquillage est insuffisant et un produit solaire est nécessaire.

On peut arrêter de mettre une crème solaire lorsque l’on est bronzé.

Faux Les produits solaires n’ont pas seulement pour objectif de protéger du coup de soleil. Ils préviennent le vieillissement cutané et réduisent le risque de cancers cutanés. C’est pourquoi il faut continuer à appliquer son produit solaire toute la durée des vacances, même si la peau est bronzée.

Il n’existe pas d’écran total.

Vrai Les termes « écran total » ou « protection totale » ne devraient pas être utilisées. Aucun produit solaire n’offre une protection à 100 % des UV.

Plus d’informations sur le soleil et ses effets sur le blog de Nadine Pomarède

217 rue du Faubourg Saint Honoré, Paris 8ème