Mort pour une couleur de cheveux…

Vendredi dernier, en Savoie, Matteo 13 ans, a été retrouvé pendu. Les raisons ou plutôt la raison? Sa couleur de cheveux et les humiliations subies qui lui sont liées. Le collégien était roux et affrontait quotidiennement les moqueries de ses camarades de classe.

Rendez-vous compte. Pour en arriver là et mettre un terme à sa vie. Sa souffrance et son mal-être devaient être inimaginables. Alors, je suis choquée et triste, mais surtout furieuse. Furieuse que ce genre de choses arrive encore, que l’on puisse pourrir la vie de quelqu’un pour une couleur de cheveux, parce que ce sont juste des blagues… Parce que ce n’est qu’une couleur de cheveux…

Furieuse aussi de savoir que la news sera relayée, mais aussi vite oubliée. Pourquoi? Parce que ce n’est qu’une couleur de cheveux. Si ce même adolescent avait été noir et qu’il s’était pendu à cause de moqueries incessantes contre la couleur de sa peau, sachez qu’au moment où je vous parle déferleraient dans la rue des hordes de manifestants, les associations s’en seraient mêlées et cette news ferait les gros titres dans la presse.

Ah oui mais ce n’est pas pareil…là, on parlerait de racisme… pas d’une simple couleur de cheveux…

Je comptais m’arrêter là, mais après avoir fait un petit tour sur le net, je suis tombée sur des commentaires ahurissants qui expliquent  finalement comment de tels drames peuvent arriver. Je vous laisse contempler la bêtise humaine :

« Bien sur c’est pas de sa faute mais faut savoir savoir garder la tête hors de l’eau et frapper le premier, se suicider c’est de la lacheté pur et simple, à cause de ça, ceux qui l’on martyrisé ont gagné »

« Nan mais encore se suicider parce qu’on a plus de job, plus de famille, je veux bien. Mais se suicider parce qu’on est roux, c’est pas une raison valable donc oui, s’il l’a fait, c’est uniquement parce qu’il suivi sa position de victime »

« c’est de sa faute il est né roux fallait s’intégrer »

« D’habitude je me range du côté du suicidé car le suicide est pour moi une bonne manière d’en finir quand la vie n’a plus rien à nous offrir .Souffrir pour souffrir ne sert à rien, c’est même honteux selon moi. Cependant, dans le cas d’une victimisation, oui, se suicider est bien lâche.Sauf si le mec a été humilié au point de ne jamais pouvoir se reprendre, à ce moment lutter ne sert à rien et le suicide est « honorable ». Mais bon c’est qu’un gamin quoi… On peut pas non plus attendre de lui qu’il ait plein de grandes idées philosophiques et des couilles en acier trempé »

« un roux c’est bête, il a rien pu faire car il n’en avait pas les capacité … »

Laisser un commentaire