Ariel la petite sirène (Disney, 1989)

Avec ses cheveux rouge pétard, elle fût mon héroïne Disney préférée pendant toute mon enfance.

89396183_p

L’histoire : Fille cadette du roi Triton, la belle jeune-fille fascinée par le monde humain n’aspire qu’à une chose, troquer sa queue de poisson contre une paire de gambettes. Sa rencontre avec le prince Eric qu’elle sauve lors d’un naufrage la renforce dans son obsession. Elle décide alors de faire un deal avec la vieille Ursula : la sorcière la transforme en humaine mais lui ôte sa jolie voix. Ariel aura trois jours pour obtenir un baiser de son prince et si elle échoue, Ursula prendra possession du royaume des mers.

Saviez-vous que :

Henri Salvador était la doublure française de la voix du crabe Sébastien. Dans la mythologie grecque, le roi des mers se nomme Poséidon et Triton est l’un de ses fils. Pour créer le personnage d’Ariel, les dessinateurs se sont inspirés de l’actrice Alyssa Milano. Lors de la première apparition du Roi Triton on peut apercevoir dans la foule en bas à gauche  Mickey et ses deux potos Donald et Dingo.

ArielSi comme dans tous les contes Disney, l’histoire s’achève sur un couple heureux qui vécut longtemps et eut beaucoup d’enfants, le vrai conte d’Andersen dont le film s’est inspiré est quelque peu… différent, voire bien plus trash. En effet, Ursula utilise une autre technique que la magie pour couper le sifflet d’Ariel : elle lui coupe la langue. Et si elle ne récolte pas le baiser de son prince, elle se dissoudra dans l’eau. Malheureusement, le prince s’amourache d’une autre et l’épouse. La pauvre petite sirène au cœur brisé se voit confier par ses sœurs un couteau magique qui lui permettra, si elle tue son prince de redevenir sirène. Incapable de réaliser un tel acte, elle préfère se jeter à la mer avant de transformer en écume. Finalement, elle deviendra une fille des airs invisibles dont la mission sera de veiller sur les hommes afin de gagner une âme éternelle.

Morale de l’histoire, il ne faut pas chercher à changer sa nature (sauf si on est un personnage de dessin-animé). Autrement dit, les vraies rousses ne devraient jamais songer à changer de couleur de cheveux. Si si, c’est bien ça que j’ai compris…

 

1 Comment on Ariel la petite sirène (Disney, 1989)

  1. Anonyme
    septembre 14, 2014 at 7:11 (6 années ago)

    Nous avons des jambes,on s’en plaint pas alors pourquoi se plaindre d’être rousse ???

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *






Comment *