TEST : l’extension de cils

Depuis quelques années, j’ai pris l’habitude chaque été de teindre mes cils en noir. Un service obtenu en Institut qui ne coûte pas cher (environ 20 euros) comprenant 15 minutes de pose pour un mois de tranquillité. Tentant non ? D’autant que les avantages sont nombreux :

- Devenus noirs, mes cils blonds quasi-transparents de rousses soulignent mes yeux clairs.

- Plus besoin de passer par la case mascara le matin. Une corvée quotidienne dont je me passe volontiers.

- Je peux me baigner sans m’inquiéter de ressembler à un vieux panda puisque rien ne coule !

Un vrai bonheur !

95610631_o

Alors lorsque l’on me propose de tester l’extension de cils à l’Institut Un Jour Un Regard La Suite, je n’hésite pas une seconde. Bien sur, cette technique n’est pas une révolution et existe depuis un certain temps. Pourtant, j’émettais quelques réserves quant à l’évolution de ces faux-cils dans le temps… C’était donc l’occasion de vérifier tout cela par moi-même.

Le rendez-vous est pris au 217 de la rue Saint-Honoré dans le 1er arrondissement de Paris. Je suis accueillie dans un superbe appartement haussmannien aménagé de telle sorte à ce que l’intimité de chaque cliente soit respectée. Une fois confortablement installée, deux options d’extensions s’offrent à moi : naturelles ou glamour. Je choisis la première en expliquant à la technicienne que mon but n’est pas forcément d’obtenir des cils plus longs, mais de tester une autre technique de coloration semi-permanente. Elle m’assure que mes cils blonds se fonderont parfaitement dans les faux-cils. Elle m’explique ensuite le déroulement de l’opération. Pour chaque œil, soixante faux-cils vont être collés sur mes cils adultes et adolescents à 1 millimètre de la base, autrement dit ceux dont la croissance est pratiquement achevée. Les cils bébés sont laissés tranquilles car cela stopperait leur évolution. Différentes longueurs sont disposées : ceux du coin externe sont plus longs, puis se réduisent progressivement vers le coin interne afin d’obtenir le rendu le plus naturel possible. Mes cils inférieurs eux, ne seront teints qu’en noir. Au bout d’une heure et demi dans la même position, je suis contente de pouvoir me lever pour enfin observer le résultat. C’est tout simplement sublime !

Informations pratiques pour conserver ses extensions pendant 3 mois :

95605394_oLa première nuit, assurez-vous de dormir sur le dos afin de ne pas abîmer les extensions fraîchement posées.

N’utilisez JAMAIS de coton ni de corps gras contenus dans les mascaras normaux (il existe des mascaras adaptés aux extensions).

95605079_oAutrement dit, pas de mascara et si vous utilisez du fard à paupière,  retirez-le avec un coton tige et de l’eau micellaire. De toute façon, vous verrez, il ne sera pas nécessaire de vous maquiller.

Baignez vous sans crainte, les extensions peuvent être mouillées.

Peignez vos cils tous les jours avec un peigne adapté pour éviter qu’ils ne s’emmêlent.

Les cils munis d’extensions tomberont naturellement au fil du temps (au bout d’un mois et demi, je commence tout juste à rentrer dans cette phase alors je reviendrai vers vous plus tard pour vous raconter la suite).

Un Jour Un Regard, La Suite, 217 rue Saint-Honoré, 1er, Tarifs : Extention des cils naturel, 150 euros et extension des cils glamour, 280 euros (unjourunregard.com)

Un mois plus tard…

Alors, vous vous demandez sûrement ce qu’il est advenu de mes cils par la suite, si mes paupières sont devenues chauves ou encore si mes faux-cils ont fusionnés entre eux ?

Et bien rien de tout cela ! Je suis même très satisfaite de l’issue de ce concept beauté. Au bout d’un moment, mes cils blonds qui continuaient de pousser sont devenus plus visibles à la racine et j’ai donc décidé d’enfreindre une des règles imposées : j’ai recommencé à appliquer du mascara. Il ne s’est rien passé de particulier. Je démaquillais mes yeux chaque soir comme d’habitude avec des lingettes démaquillantes et les remaquillais le lendemain matin. Les faux-cils ont commencés à se décrocher petit à petit par endroit, si bien qu’à la fin il ne restait plus que quelques rescapés sur le coin externe de mes yeux. C’était même très joli d’ailleurs car en appliquant du mascara, les faux-cils plus longs sur les extrémités me donnaient un regard étiré de chat.

Voilà mes chères rouquines, vous ne courrez donc aucun danger en pratiquant l’extension de cils. Et si vous souhaitez une solution intermédiaire, vous avez toujours l’option du duo rehaussement de cils + teinture, moins cher et sans doute un poil moins contraignant.

1 Comment on TEST : l’extension de cils

  1. Anonyme
    septembre 14, 2014 at 7:01 (2 années ago)

    Maintenant je sais quoi faire …

    Répondre