Audrey Fleurot, la Wonder Woman rousse

Il y a des gens comme ça qui excellent partout, tout le temps… Audrey Fleurot en fait parti. Connue pour ses talents de comédienne au théâtre et d’actrice à la télévision comme au cinéma, la somptueuse rousse à la voix grave recèle bien d’autres talents. Portrait d’une icône flamboyante.

a7410627cec755a21f678ddf85db050aLa première fois que j’ai vu Audrey Fleurot, c’était dans le film « Intouchable ». Elle y campait le rôle d’une assistante lesbienne sexy dont Omar Sy était dingue. Je me souviens avoir été scotchée par sa sensualité et sa rousseur irradiante ! ENFIN une vraie de vraie actrice rousse en France ! Que Marlène Jobert ou encore Isabelle Huppert (que j’adore) me pardonnent mais n’ayant que 26 ans, Audrey Fleurot est incontestablement LA rousse de ma génération.

Quand on est une vraie rousse, en voir une autre à l’écran c’est un peu comme se regarder soi. Alors on s’observe. On vérifie la blancheur de la peau, la présence des tâches de rousseur, la teinte claire de l’iris… Tout est passé au crible. Puis, on attend. On guette la réaction des gens. Que vont-ils penser de cette créature presque irréelle ? Et là c’est unanime : Audrey Fleurot est rousse et elle est belle, sexy, désirable…

Mais ce n’est pas tout !

Comme je vous le disais, en plus d’être une excellente comédienne (Engrenages, Les Gazelles, Sous les jupes des filles…), Audrey se révèle être une femme brillante, drôle et pleine d’esprit durant les interviews. Voici d’autres talents cachés auxquels vous ne vous attendiez pas forcément :

Une danseuse hors pair !

Enfant, elle rêvait d’être danseuse mais trouvait qu’elle n’avait pas le physique : trop grande, trop de poitrine… Le tango elle s’y est mise il y a quinze ans et c’est devenu une passion. Quand elle ne joue pas, Audrey danse, à Paris ou ailleurs, seule ou avec son fiancé de l’époque rencontré à un week-end marathon de tango à Barcelone. « À une époque je dansais tous les soirs. J’aime les danses de couple, je trouve le tango théâtral et très addictif. J’ai organisé ma vie autour. Une obsession ! » (ITW Pure People)

Le Tango ok ça c’est bon, mais ce n’est pas tout! Dans le film « La vraie vie des profs » ou sur le plateau de « Touche pas à mon poste », la belle se lance dans des démonstrations de Booty Shake enflamées. Audrey n’a rien à envier à Nicki Minaj, la preuve en image :

Fan de bricolage.

En effet, le bricolage est un véritable passe-temps pour Audrey qui possède tout un tas d’outils divers et variés qu’elle collectionne. Pendant son temps libre, elle fabrique des rangements et des étagères dans son appartement, pose de la mosaique dans sa cuisine… Chez elle, tout est quasiment home made ! Elle a même suivi un stage de maçonnerie pour apprendre à réaliser des voutes ! Alors les gars, impressionnés ?

L’autodérision c’est son truc.

Alors que la plupart d’entre nous seraient prêts à vendre leur âme (une seconde fois) pour Audrey smile 2faire oublier des épisodes honteux de leur vie, Audrey Fleurot, elle, s’en amuse. Et l’anecdote qui suit risque de nourrir les fantasmes de ces messieurs pendant un sacré bout de temps :

« C’est le genre de scène, vous le mettez dans un film, on se dit non c’est un peu beau­coup quand même. J’avais une très longue robe bustier, je vais à une soirée et j’y vais en scoo­ter. J’arrive à un feu rouge et je vois que tout le monde me regarde bizar­re­ment. En fait, j’avais la robe qui s’était tota­le­ment baissée et telle une amazone, j’étais seins nus sur mon scooter. »

Et l’histoire ne s’arrête pas là !

« J’avais la robe enroulée dans la roue qui a pris feu. Donc je sens comme une odeur de cramé. […] Je suis obligée de poser mon scoo­ter et je suis à quatre pattes, en train de tirer sur la robe pour essayer d’en récupérer un bout. Je suis arri­vée à la soirée telle une Esmeralda, avec 18 longueurs diffé­rentes de robe ».

Alors voilà, c’est ça Audrey Fleurot, le genre de femme qu’il serait plus facile de haïr tant la liste de ses qualités est longue. Mais le truc c’est qu’on l’adore ! Et j’ai comme l’impression qu’elle nous réserve encore de nombreuses surprises…

Retrouvez ses astuces beauté ICI

 

 

 

 

 

 

1 Comment on Audrey Fleurot, la Wonder Woman rousse

  1. Collette
    avril 17, 2015 at 7:33 (3 années ago)

    J’ai eu la chance de croiser lors de mon stage à Grazia, pour une interview de Caroline Proust, l’actrice principale d’Engrenages. On ne voyait qu’elle. Pas seulement à cause de sa chevelure, mais aussi parce qu’entre les costards noirs des uns et les robes en velours côtelées des autres, elle portrait un kimono fleuri qui lui allait à ravir..

    Elle a une présence dingue..

    Répondre

Leave a reply to Collette Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *






Comment *