Témoignage de Lisa (18 ans)

Je m’appelle Lisa, j’ai 18 ans et je suis rousse (tu parles d’une surprise …) Comme beaucoup de personnes avec cette couleur de cheveux j’ai vécu des choses pas toujours faciles à encaisser, surtout quand on est encore qu’un enfant. Je n’ai jamais vraiment raconté cette histoire, même pas a mes parents ! C’est pour dire à quel point ça me blesse encore beaucoup.

J’étais en 5ème (j’avais donc 12-13 ans, un bébé quoi) et j’avais deux meilleures amies. Tout allait bien dans le meilleur des mondes, j’étais très heureuse ! En entrant en 4ème, une nouvelle est arrivée dans ma classe, tout le monde avait l’air de l’adorer des le début et moi je n’avais rien contre elle. Elle était assez belle et avait un prénom qui me rappelait le dessin animé Peter Pan (Wendy).

unnamed-2J’ai essayé de lui parler deux ou trois fois sans grande réussite mais je ne m’en faisais pas trop. Je voyais qu’une de mes meilleures amies se rapprochait énormément d’elle et ne passait plus beaucoup de temps avec nous. Et là, d’un coup, je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais tout s’est enchaîné très vite. Celle qui était ma soi-disant meilleure amie a, en deux ou trois semaines, réussi à « retourner » toute ma classe contre moi. Tout le monde me détestait. J’entendais des rumeurs sur moi comme par exemple que je me montrais nue sur internet. Je trainais donc une réputation de salope alors qu’à cette date là je n’avais encore jamais embrassé de garçon. Une grande partie de l’école a rejoint leur groupe. J’étais détestée et je ne savais toujours pas ce que j’avais fais pour mériter ça. Je n’avais plus qu’une personne de mon côté, ma seule meilleure amie, elle est restée tout le temps avec moi et je la remercie vraiment pour ça.



Tous les soirs je pleurais en ayant peur de retourner au collège le lendemain. Les gens m’appelaient « poils de carottes » ou j’entendais « les carottes sont cuites » quand je passais dans le couloir. Tout le monde me regardait et se moquait de moi quand je me changeais dans les vestiaires de sport (j’avais un physique tout à fait banal). Je me prenais des coups d’épaules dans la queue du self, d’ailleurs je n’y mangeais plus au self parce que j’avais trop peur de ce qu’il pouvait m’arriver. Cette fille, avec qui j’étais amie avant, avait des amis plus grands au lycée qui ils venaient tout les soirs pour me faire peur sur le trajet du bus. Pendant tout ce temps j’étais naïve, j’essayais d’arranger les choses avec mon ancienne amie, je ne comprenais pas pourquoi elle me faisait tout ça… Qu’est ce que j’avais bien pu lui faire ?

Deux ou trois mois avant la fin de l’année, elle m’a dit que tout ce que j’avais subit c’était SEULEMENT parce que j’étais rousse ! Parce que ma couleur de cheveux ne lui plaisait pas à elle et à la nouvelle ! Tout ce que j’ai vécu, tout ce qu’elle m’a fait vivre, parce qu’elle n’aimait pas ma couleur de cheveux !



Aujourd’hui, je déteste encore cette fille parce qu’a cause d’elle je n’ai plus confiance en moi, des qu’on parle de mes cheveux j’ai l’impression que c’est un reproche ou une méchanceté. Je suis tout le temps sur la défensive à propos de mes cheveux et je pense que ça sera comme ça toute ma vie. Je ne comprends pas cette méchanceté gratuite à propos d’une simple couleur de cheveux. Il y a énormément de choses que l’on dit a un roux que l’on aurai sûrement pas dit a quelqu’un de brun ! Je déteste la couleur de mes cheveux à cause d’une gamine qui m’a fait vivre un enfer pendant un an au collège.

Laisser un commentaire