Devenir rousse : mode d’emploi et mise en garde

Vous êtes blonde, brune ou châtain et avez décidé de passer du côté obscur en devenant rousse ? Bienvenue, cet article est fait pour vous.  Vous trouverez des infos sur les meilleurs moyens d’accéder à cette couleur, des conseils pour l’entretenir mais aussi, parce que j’ai une certaine conscience morale, pour vous préparer à aborder votre nouveau quotidien qui s’en trouvera radicalement changé. Toujours décidée ? C’est parti.

Quels produits utiliser pour une coloration maison ?

Si c’est la première fois, je vous conseille de vous faire colorer par un professionnel en salon de coiffure. Il vous aidera à choisir le ton idéal en fonction de votre carnation pour un résultat au top. Mais si vous n’avez pas froid aux yeux et que financièrement ça coince, sachez que les marques ont fait de réels progrès en matière de coloration.

On retrouve donc la nouvelle génération de colorations automatiques en un clic et réutilisable, même plusieurs semaines après l’ouverture : Mousse Absolue de L’Oréal Paris. C’est facile et pratique ! Nuances recommandées : Mousse Absolue : cuivré flamboyant (740) ou marron chaud ardent (556) ou auburn sensationnel (654)

Pour rendre ce moment plus agréable, il existe aussi la coloration Olia de Garnier à base de 60% d’huiles naturelles de fleurs. Pas d’inquiétude, cette formule ne graisse pas les cheveux mais possède en revanche d’autres vertus appréciables comme son parfum et sa texture onctueuse. La force de l’huile est qu’elle permet aux pigments de la coloration d’infuser dans le cheveu et d’imprégner au maximum la fibre capillaire.

Seul hic, il n’y a selon moi qu’une seule nuance à utiliser : la  châtain clair acajou (5.5) pour un roux naturel, à moins que vous ne souhaitiez faire un remake de la petite-sirène…

Et pour un choix plus large, je vous recommande la marque Phytocolor, formule naturelle enrichie en pigments végétaux. Nuances : blond vénitien (8cd), blond foncé cuivre (6c), blond fonce acajou cuivre (6ac), blond doré (7D)

Quelques conseils

  • Ne cherchez pas à éclaircir votre couleur naturelle
  • Tenez-vous en à 2 tons plus clairs ou plus foncés que votre couleur naturelle mais pas plus
  • Si vous êtes brune, vous passerez inévitablement par la phase décoloration
  • Ne pas dépasser 4 semaines entre chaque coloration pour éviter l’effet racine et le virement orange

Entretien : rincer à l’eau fraîche pour bien refermer les cuticules, utiliser des shampooings pour cheveux colorés, protéger vos cheveux des rayons UV et ne lésinez pas sur les traitements hydratants et réparateurs.

Et moi, je choisis quel roux ?

Si vous avez la peau laiteuse et les yeux clairs, vous pouvez vous permettre n’importe quelle nuance. Pour autant, les peaux mat peuvent aller vers des tons plus rouges, comme Rihanna par exemple.

Pour vous donner un max d’idées et pour savoir quelle couleur conviendrait le mieux à votre peau et vos yeux, allez faire un tour sur la page « Les plus belles rousses » sur Facebook : ici. Tenue par une rousse, la banque de photos de vraies et fausses rouquines est impressionnante !

Et maintenant que les questions techniques sont abordées, passons aux choses sérieuses.

On se colore en rousse si…

On veut se faire mater, voire épier. C’est une couleur qui intrigue et en général, les gens qui repèrent une chevelure rousse cherchent à voir à quoi ressemble le visage.

On donne rendez-vous à une pote à Châtelet en heure de pointe. Repérage immédiat.

On est blanche comme un mort et qu’on en a marre de devoir justifier chaque été pourquoi on ne bronze pas. Là, au moins, vous avez une excuse toute faite : « ben ouais j’bronze pas, j’suis rousse c’est normal tsss »

On a la flemme de chercher tous les matins un accessoire sympa pour mettre en valeur sa tenue. Avoir des cheveux roux EST un accessoire.

On veut donner du caractère à son visage.

On est prête à devenir un sex-symbol, source de fantasmes infinis

On a suffisamment de fric pour revoir toute sa garde-robe (maquillage inclus). Mais où est le problème puisque vous trouverez sur mon blog tout un tas de petits conseils pour se mettre en valeur.

Attention !

Vous êtes sur le point de subir des changements radicaux dans votre vie auxquels vous n’êtes pas préparée. Des questions étranges qui ne semblent pas le moins du monde intrusives à celui ou celle qui la posent vont fuser. Je pense bien sûre à LA fameeuuuuuuuuuuse :

Et sinon, t’es rousse de partout ?

Ben oui, ce doit être tout à fait normal de demander ce genre de choses puisque la question à dû m’être posée plus de 50 fois depuis ma naissance. Allez, comme je suis sympa, je vous dépanne en vous dévoilant ce que je réponds en général. Puisque apparemment, c’est ma couleur de cheveux qui les interpelle, je leur pose moi aussi une question en rapport avec leur coupe ou couleur :

Et les tiens, tu leur fais aussi un tie dye ? (déclinable à souhait : balayage, coupe afro, rajouts…)

ou alors

Ben évidemment que non, ils sont noirs. Oui, très très noirs.

ou encore

J’en ai pas et j’en ai jamais eu (ça fait mouche en général)

Vous voilà fin prête alors à vous de jouer et bienvenue parmi nous !

Laisser un commentaire