Rousses, blondes, brunes, noires, asiatiques : les recherches les plus clichées sur Google en 2017

Un ordinateur, Google, quelques mots clefs et les portes du digitales s’ouvrent à vous afin de révéler la pensée collective… pas toujours glorieuse. Curieuse, j’ai tenté l’expérience pour découvrir l’idée que se font les français(es) des rousses, des blondes, des brunes, des noires et des asiatiques. Les mentalités ont-elles évoluées ou les clichés ont-ils toujours la dent dure en 2017 ?  

Google peut se révéler être une source très intéressante si vous souhaitez tâter la température générale sur divers sujets. La manœuvre est simple. Vous tapez le début d’une phrase dans la barre de recherche avant de voir s’afficher tout un tas de suggestions. Suggestions basées sur les questions et recherches les plus fréquentes effectuées par les internautes sur Google.

Je me suis donc amusée à pratiquer ce petit jeu pour savoir ce que les gens recherchaient le plus sur les rousses en tapant « Les rousses sont… », puis « Pourquoi les rousses… ». Le moins que l’on puisse dire c’est que je n’ai pas été déçue (#ironie) ! Je m’attendais bien évidemment à retrouver certains mots clefs classiques en référence à la sorcellerie, à notre prétendue odeur ou à notre âme vacante, mais d’autres suggestions m’ont bien faite marrer.

Par curiosité, j’ai continué sur ma lancée en remplaçant « rousse » par « blonde », « brune », « noire » et « asiatique ». Et là, idem. Alors que certaines suggestions sont rigolotes, d’autres sont carrément honteuses ! Simples clichés à prendre au second degré ou triste réalité ? Je vous laisse découvrir les résultats et vous donne mon avis à la fin de cet article.

LES ROUSSES SONT…

les rousses sont Pourquoi les rousses

LES BLONDES SONT…

les blondes sont sont Pourquoi les blondes

LES BRUNES SONT…

les brunes sont Pourquoi les brunes

LES NOIRES SONT…

les noires sont sont Pourquoi les noires

LES ASIATIQUES SONT…

les asiatiques sont Pourquoi les asiatiques

CONCLUSION

Premièrement, je dirais que les contradictions systématiques pour chacun de ces schémas (ex : « les plus belles », « les plus moches ») prouvent bien le peu de crédibilité qu’il faut accorder à certains clichés qui subsistent encore à notre époque. Coller des étiquettes… l’une des pratiques préférées des français. Au-delà de rassurer la personne « lambda », il semblerait que ce procédé permette aussi de simplifier tous les schémas de pensées sans avoir à produire l’effort de forger sa propre opinion. Ben ouais, trop fatiguant.

Ensuite, je remarque l’omniprésence du fantasme masculin, lequel semble associer très naturellement « couleur de cheveux » ou « ethnie » avec des termes tels que « bonne », « étroite » ou encore « meilleures au lit ». Que dire à cela ? Pas grand chose, si ce n’est que les femmes, et notamment celles au physique atypique alimentent depuis la nuit des temps l’imaginaire de certains primates, oups, hommes. Sans méprise aucune, je ne condamne pas le fait d’avoir des fantasmes (c’est même très sain), mais plutôt le manque d’élégance quant aux mots employés.

Je ne suis donc pas réellement surprise d’avoir trouvé ces résultats, et espère ne blesser personne en les révélant. Personnellement, je préfère le prendre à la rigolade pour certains clichés, et avec beaucoup de distance pour d’autres, la bêtise des gens ne valant pas bien plus que cela !

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à me donner votre avis.

1 Comment on Rousses, blondes, brunes, noires, asiatiques : les recherches les plus clichées sur Google en 2017

  1. Isabelle
    novembre 25, 2017 at 4:02 (2 semaines ago)

    Intéressant, en effet. Il faudrait faire le test au masculin, sur les roux, bruns, blonds, etc. et comparer. Une idée pour la prochaine livraison ?
    Merci pour ton site,
    Isabelle

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *






Comment *