Élodie, alias Miss Ginger et son blog La Vie en rousse

Quel bonheur de voir de nouvelles soeurs de cheveux se lancer sur la blogosphère !  Aujourd’hui, c’est le blog La Vie en Rousse d’Élodie, alias Miss Ginger dont je souhaite vous parler. Une belle découverte avec des articles riches en contenu et très bien écrits, qui traitent de la rousseur en profondeur. Voici comment Élodie se présente sur son blog : »Blogueuse 100% rousse. Coquette, mais pas superficielle, bavarde sans être vertueuse, j’exhibe ma crinière avec fierté et caractère. Amis rousses et roux, ce site vous est entièrement dédié ». Ça donne envie non ? Alors Miss Ginger, et si tu nous en dévoilais un peu plus ?

So gingerQuel âge as-tu et que fais-tu dans la vie ?
J’ai 37 ans. Je suis maman de 4 enfants le jour et auteur-rédacteur la nuit. Je n’ai besoin que de très peu de sommeil et c’est ce qui me sauve! Après différentes expériences dans l’enseignement, l’édition, la communication et le journalisme, j’ai décidé de me lancer un défi : réussir à vivre de ma plume.

Quand et pourquoi as-tu créé ton blog ?
Cette idée germait dans mon esprit depuis un bon moment mais je me suis véritablement lancée en décembre dernier. Il y a quelques années, j’ai entamé la rédaction de deux romans mais je n’ai plus suffisamment de temps pour m’y consacrer pleinement. Je trouvais donc que tenir un blog était un bon compromis: je satisfais mon besoin d’écrire, tout en m’octroyant du temps pour mes autres projets. Quant au thème de la rousseur, il s’est comme imposé à moi. Le benjamin de mes enfants, né il y a seulement quelques mois, est roux et je crois que tout cela a ravivé des souvenirs et des questionnements en moi. J’ai ressenti un vrai besoin d’en parler.

Quelle est sa particularité comparé aux autres qui existent sur le sujet de la rousseur ?
Nouvellement arrivée dans la blogosphère, je n’ai que trop peu de recul pour me comparer aux autres! Tout ce que j’espère, c’est que mes lecteurs et lectrices apprécieront le contenu de mes articles. J’apporte une attention toute particulière au choix de mes photos et à l’écriture de mes textes que je veux fluides et agréables à lire. J’écris un article comme j’écrirais un livre. J’y mets beaucoup de moi.

Que peut-on y trouver et à qui s’adresse-t-il ?
La Vie En Rousse s’adresse bien évidemment aux roux et rousses et à tout ceux qui se questionnent sur notre couleur de cheveux. Mais j’aimerais aussi capter un public plus large, tout simplement désireux d’apprendre de nouvelles choses. Mes articles se veulent en effet transversaux. Je traite du thème de la rousseur mais cela peut se faire à travers le prisme historique, psychologique, artistique, sociologique et bien d’autres encore. Mon objectif est de déconstruire les clichés qui nous collent à la peau et de montrer à quel point certains points de vue peuvent être bien relatifs… J’essaie, en toute humilité, de donner des clés à ceux qui souffrent encore de leur singularité.

exemple blogComment as-tu vécu ta couleur de cheveux ? As-tu des anecdotes à raconter ?
Je ne vais pas mentir. J’ai grandi dans un petit village breton où je devais être la seule rousse. J’ai longtemps souffert de moqueries à l’école. J’étais rousse, première de la classe et je portais des lunettes. Autant dire que je cumulais! Les choses se sont calmées au lycée puis je me suis rendue compte que ma couleur de cheveux devenait un véritable atout. Ceux qui se moquaient de moi petite me regardaient différemment à 20 ans.
Des histoires, oui, j’en ai plein! La plus récente date d’il y a quelques mois lorsque la plus grande de mes filles m’a avoué que l’une de ses amies ne voulait pas venir chez nous parce que j’étais rousse. Cela ne m’a pas fait de peine. Je suis plutôt restée stupéfaite face à tant d’ignorance…

Trouves-tu que les mentalités aient évolué positivement concernant le roucisme ?
Je croyais! Mais avec cette histoire, j’ai quelques doutes! Heureusement aujourd’hui, la beauté de la rousseur est davantage mise en avant, notamment par le biais d’expositions, d’articles ou de livres sur la question. Leur impact est d’autant plus décuplé que tous ces supports sont largement relayés sur internet. J’ai vraiment la sensation que les roux se retrouvent, voire s’unissent, pour dire non au racisme anti-roux. Selon moi, il est effectivement primordial que ceux qui souffrent (et je pense aux enfants ainsi qu’à leurs parents qui se sentent parfois désarmés) sachent qu’ils ne sont pas seuls. Et que ce sont leurs détracteurs qui ont tort… En ce qui me concerne, ma rousseur fait totalement partie de mon identité. Je suis très fière de ma couleur de cheveux. Je me sens différente et unique. Et c’est ce que je dirai à mon fils si un jour, il doit lui-aussi faire face aux critiques. Tout parent d’enfant roux devrait valoriser celui-ci dans ce qu’il a de plus singulier. La sphère familiale se doit en effet d’être rassurante et épanouissante. Et cela vaut pour toutes les différences.

Quelle rousse admires-tu le plus ?
Ce ne sera pas une rousse, mais un roux! Moi qui suis fan de rock stoner et de métal, je suis une inconditionnelle de Josh Homme, chanteur de “Queens of the stone age” et membre d’ “Eagles of Death Metal”. Son interview aux côtés de Jesse Hugues, après les attentats du Bataclan, m’avait énormément touchée. Y a-t-il un lien entre mes goûts musicaux et ce que j’ai vécu enfant? Une question à creuser, je pense!

Lien vers son blog : http://www.lavieenrousse.fr/

Lien vers sa page facebook : https://www.facebook.com/LaVieEnRousse/

1 Comment on Élodie, alias Miss Ginger et son blog La Vie en rousse

  1. Jérémie
    mai 17, 2017 at 1:21 (2 semaines ago)

    Belle entrevue que vous avez fait avec Élodie, J’aime le côté humain de son blog en plus d’êtes très instructif.

    Le chemin sera encore long mais je crois vraiment qui toi et Élodie chacun à votre façon vous aidez à mettre fin a la discrimination et aux stéréotypes qui circule encore dans l’imaginaire collectif.

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *






Comment *