Compléments alimentaires solaires : ça marche vraiment ?

Protéger sa peau du soleil et mieux bronzer grâce aux compléments alimentaires, ça fait rêver n’est-ce pas ? Avec ma peau de rousse, cela fait bien longtemps que j’ai testé ces petites gélules et pourtant, je n’avais encore jamais réalisé d’article sur le sujet. Est-ce que ça marche vraiment ? Si oui, quels résultats obtient-on concrètement ? Quel est le mode d’emploi précis à respecter ? Je réponds à toutes vos questions.

Je ne vais pas vous faire patienter jusqu’à la fin de cet article pour vous révéler si oui ou non j’adhère aux compléments alimentaires solaires, la réponse est OUI. Chaque été et ce depuis des années, je fais une cure de ces petites gélules brunes avec les compléments alimentaires Solaires Intensif spécial peau claire de Oenobiol. C’est effectivement grâce à elles que je peux hâler, alors qu’avant je ne faisais que brûler. Mais rentrons dans le vif du sujet.

Oenobiol solaire roussesPuis-je consommer n’importe quel complément alimentaire ?
NON.
Je vous conseille vivement d’utiliser des compléments alimentaires d’origine naturelle plutôt que synthétique car ils sont mieux assimilés par l’organisme. Veillez donc à retrouver les éléments suivants dans leur formulation : Vitamine E, Sélénium et caroténoïdes.

Pourquoi je suis pro Oenobiol ?
Parce que la marque est particulièrement exigeante sur la sélection d’ingrédients actifs d’origine naturelle et que j’observe de réels résultats, tout simplement. Oenobiol a d’ailleurs testé ses produits sur des sujets blonds à teint clair qui sont plus sensibles lors d’une exposition au soleil. Il est ainsi apparu qu’après 7 semaines d’ingestion de deux gélules par jour et une irradiation contrôlée des rayons UV, les résultats ont été probants puisque le bronzage augmentait de 30% par rapport à celui des sujets qui n’avaient pas suivi ce traitement.

Pot_SOL-Nutriprotection-Ouv-couvercle-gelule-700px

Peut-on vraiment bronzer grâce à ces gélules ?
NON.
Je crois que si un tel produit existait ça se saurait. Ma peau ne s’est jamais mise à bronzer, mais à hâler oui ! Il m’est arrivé une année de ne pas faire de cure Oenobiol et j’ai clairement vu la différence. Concrètement, cette cure me permet d’attraper moins de coups de soleil, et de prendre de jolies couleurs plus vite et plus intensément.

Mais comment ça marche ?
Pour bien comprendre le fonctionnement de ces gélules, décortiquons ensemble chaque élément de leur formulation.

Actilycopène : équivalent de la bêta-carotène, représentant le plus connu des caroténoïdes qui contribuent à donner leur couleur jaune-orangée à certains aliments (carottes, abricots, mangues…) et possèdent des propriétés anti-oxydantes.

Lutéine : fait aussi part de la famille des caroténoïdes. Protège la peau des agressions du soleil, stimule la production de mélanine (pigment responsable du bronzage), améliore l’hydratation de la peau et agit contre le vieillissement.

Phytoène et de phytofluène : font partis de la famille des caroténoïdes.

Sélénium : oligo-élément ayant un rôle capital pour l’organisme même s’il ne doit être ingéré qu’en toute petite quantité. Il diminue le risque de contracter un cancer de la peau, de la prostate, du côlon et des poumons.

Vitamine E : prévient des coups de soleil et donc du mélanome (cancer de la peau).

Vitamine B2 : contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif et agit sur la beauté de la peau et des cheveux.

Et si je bois du jus de carotte, est-ce que j’obtiendrai les mêmes effets ?
Dans l’absolu, OUI. Vous pourriez tout à fait décider de consommer en grande quantité des aliments riches en bêta-carotène comme les carottes, les abricots, le melon, la betterave… et boire des litres des jus de carotte. Oui je pourrais le faire, mais j’avoue que gober une petite gélule au cours d’un repas chaque jour me semble moins fastidieux.

carotte_jus_16_001Puis-je prendre ma gélule à n’importe quelle heure de la journée ?
OUI.
Mais l’idéal est de la prendre le matin au petit-déjeuner. C’est le moment de la journée où notre métabolisme est le plus enclin à faire le plein de vitamines et de minéraux.

Faut-il en prendre dès le premier jour d’exposition ?
NON.
Pour obtenir des résultats efficaces, il est conseillé de démarrer minimum trois semaines avant l’exposition, de continuer pendant la période d’ensoleillement et idéalement de continuer trois semaines après pour prolonger le bronzage.

Si je prends des compléments alimentaires, je n’ai plus besoin de crème solaire ?
NON.
Si les compléments alimentaires aident à préparer la peau en activant la mélanine, ils ne remplacent absolument pas la crème solaire. Il est donc impératif de continuer de se protéger avec un indice 50 au début des vacances, puis de réduire progressivement jusqu’à un indice 30 selon la sensibilité de votre peau.

Est-ce dangereux si l’on est fumeur ?
NON. Certaines études avaient en effet démontré un lien direct entre la consommation de bêta-carotène (présent dans les compléments alimentaires solaires) et le développement de cancers des poumons. Mais ces résultats sont à prendre avec des pincettes. Ces études ont été menées avec des compléments alimentaires d’origine synthétique et non naturelle. Mieux encore, il se pourrait que ce type de compléments nutritionnels (à condition de choisir les bons) permettrait même de protéger les fumeurs, de part leur rôle protecteur sur les cellules du corps.

Les compléments alimentaires solaires sont-ils efficaces contres les allergies au soleil ?
OUI.
Mais si vous êtes vraiment sujettes à des allergies solaires type lucites estivales, je vous conseille de choisir des compléments alimentaires solaires qui contiennent de la Bapa (Vitamine B10).

Peut-on en prendre toute l’année ?
OUI.
Il n’existe aucune contre-indication à prendre des compléments alimentaires sur le long terme. A condition qu’ils soient naturels et de ne pas dépasser la dose conseillée.

Oenibiol 1

Voilà mes rousses, maintenant que vous maîtrisez le sujet sur le bout des doigts, je vous conseille de faire comme moi et de commencer votre cure dès maintenant ! Vous les trouverez en pharmacie au prix de 24,90 euros les deux boîtes contenant chacune 30 gélules.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *






Comment *